Publié par : oliviertredan | J février 2006

La technique fascine, les usages moins…

Libération évoquait dans son édition du 7 janvier un projet d’éducation par le biais du mobile.

« Le téléphone portable a déjà acquis le statut d’objet culte parmi les populations scolaires. Et ce moyen de communication est en plein développement » analyse l’auteur du projet.

Les potentialités techniques offertes par les terminaux technologiques sont effectivement extrêmement nombreuses. C’est d’ailleurs le sens du dernier ouvrage de Howard Rheingold. La flexibilité et l’individualisation des téléphones portables portent en eux-même des usages potentiels. Mais c’est oublier un peu vite que la technique n’est pas neutre, et qu’elle s’immisce dans les pratiques sociales antérieures et parallèles. La question à se poser est sans doute dramatiquement simple : pourquoi un élève, passé le stade de la fascination, irait utiliser un mobile comme vecteur pédagogique, alors qu’il rechigne à sortir son manuel scolaire? C’est sans doute voir dans les technologies une source de bien-être et progrès social, sans ce préoccuper du contexte d’usage, autrement dit, se couper de la réalité complexe des pratiques sociales.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :