Publié par : oliviertredan | J avril 2006

Abonnez-vous, c’est gratuit! en apparence…

Dans sa chronique hebdomadaire sur Libération, Pierre Chappaz (fondateur de Kelkoo), évoque la question du RSS et de la syndication de contenu comme "la révolution la plus importante du Web 2.0".

Autrement-dit, la possibilité de recevoir directement l'information chez soi sans consulter le site d'un amateur ou d'un média traditionnel. " Pour faire une analogie avec le papier, au lieu d'aller au kiosque chercher le quotidien, vous le recevez à domicile". Mais l'abonnement dans ce cas est payant. Et le RSS n'est pas non plus forcément gratuit…

D'une part, les médias traditionnels ont pris le soin d'agréger uniquement les titres des articles, contraignant le lecteur à aller sur le site pour lire les articles suscitant un intérêt particulier. L'intérêt est d'autant plus important que les pratiques de lecture du journal ont potentiellement évolué vers une lecture autonome des articles les uns par rapport aux autres. Le temps de l'information a changé, il est plus fluctuant. La quotidienneté comme temoralité structurante n'est plus la règle sur Internet. L'information est diffusée en continu, fidélisant le lecteur et l'incitant à revenir plusieurs fois par jour sur le site, au gré des évènements, des informations publiées. Donc générant par la même occasion un trafic plus important à partir d'un nombre équivalent de lecteurs ; et par la même occasion en maximisant les revenus publicitaires.

Parce que la question de la publicité et du RSS est logiquement un enjeu crucial dans le renouvellement d'un modèle économique de l'Internet. Agréger du contenu, oui. Mais entre les pubs.

Il est difficile de croire que cette quête n'occupe pas l'esprit des géants de l'Internet ("Google explique [à Zdnet] n'avoir encore aucun projet officiel dans ce sens."). Mais forcément, ces pubs seront de fait (du choix même de s'abonner à un flux particulier,  spécialisé) caractérisées par leur grande proximité avec les centres d'intérêts du lecteur, dans le sens une individualisation des pratiques d'information.

Sans oublier une possible transformation de la mise en forme des massages publicitaires. Ceux-ci prendraient certainement la forme d'une publi-information. Venter les mérites d'un produit sous un emballage "journalistique".

Publicités

Responses

  1. xxx

  2. August 2007
    July 2007
    June 2007
    May 2007
    April 2007
    March 2007
    February 2007
    January 2007
    December 2006
    November 2006
    October 2006
    September 2006
    August

  3. hhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhhiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :