Publié par : oliviertredan | J novembre 2007

Relations blogueurs-journalistes

Pendant longtemps, les discours sur les relations entre blog et journalisme ont eu comme ressort tantôt la métaphore du conflit, tantôt celle d’une coexistence pacifique, où la finalité était la recherche de l’équilibre entre les deux entités. Toutefois les deux approches reposent sur une définition essentialiste des deux entités. En particulier, le journaliste étant celui qui détient des attributs identitaires bien circonscrits (une formation, une carte de presse).

Or, les relations entre blogging et journalisme sont plus complexes que cette dichotomie manichéenne. L’institutionnalisation du blog dans le paysage médiatique a pour conséquence une renforcement de la transformation des relations aux sources, aux pairs et au public :

– aux sources, puisque le blog vient renforcer le mouvement de professionnalisation des sources, mis en exergue par Schlessinger. A titre d’exemple, Libération et Le Monde reprennent un extrait d’un blog pour citer un responsable associatif.

– aux pairs et au public : c’est la question de l’amateurisme dans l’espace médiatique qui suscite la controverse. Ainsi, un blogueur se plaint qu’un journaliste ait repris ses arguments sans le citer dans ton article. Cette plainte montre ainsi à la fois qu’un blogueur est tout à la fois producteur de contenu via son propre espace de publication et lecteur de presse, en l’occurence. C’est précisément l’occupation de ces deux statuts – voire trois – de manière simultanée qui pose problème : cet individu est membre d’un public (en l’occurence les lecteurs de Marianne), et pairs-sources dans la mesure où il est également producteur de contenu.

Du côté du journaliste, c’est également une autre réalité, celle de la précarité, telle qu’elle est analysée par Accardo. Avec comme conséquence, des pratiques qui confinent au plagiat pour maximiser le nombre de piges.

L’analogie avec l’univers musical semble alors stimulante. L’amateur dans l’univers musical a sans doute une connotation moins péjorative que dans l’univers des médias : l’amateur désigne un passionné, tant mélomane que pratiquant. La musique, comme pratique sociale, illustre l’articulation fine entre consommation et action. Le musicien amateur n’est pas passif, et la musique telle que produite par les professionnels constituent un socle pour une confrontation  de l’amateur aux pros (le fait de singer la gestuelle des stars et essayant de reproduire leurs sons).

Or, il est tentant de penser les médias comme le lieu d’un développement de pratiques amateures, plus qu’une simple consommation, avec un public qui, certes a un regard critique, mais reste consommateur. L’introduction des dispositifs de médias participatifs constituent alors des espaces qui permettent un certain accomplissement de soi en développant de nouveaux savoir-faire, qui prend son sens dans des sphères relativement restreinte.

Plus problématiques sont les situations de ‘journalisme participatif’ où l’amateur (entendu comme passionné) devient un producteur de contenu, avec des situations comme le regard d’un skyblogueur sur la presse spécialisée automobile, lui-même ‘pigiste’ sur le blogauto :

 « Ca faisait longtemps que je n’avais pas regardé Auto-moto.  […] Bref, comme d’habitude, les « infos » étaient sur le net depuis 3 semaines. Au moins, pour une fois, ils ne m’ont pas pompé un sujet.« 

Publicités

Responses

  1. […] Relations blogueurs-journalistes « Le blog d’Olivier Trédan – aux pairs et au public : c’est la question de l’amateurisme dans l’espace médiatique qui suscite la controverse. Ainsi, un blogueur se plaint qu’un journaliste ait repris ses arguments sans le citer dans ton article . Cette plainte montre ainsi à la fois qu’un blogueur est tout à la fois producteur de contenu via son propre espace de publication et lecteur de presse, en l’occurence. C’est précisément l’occupation de ces deux statuts – voire trois – de manière simultanée qui pose problème : cet individu est membre d’un public (en l’occurence les lecteurs de Marianne ), et pairs-sources dans la mesure où il est également producteur de contenu. Du côté du journaliste, c’est également une autre réalité, celle de la précarité, telle qu’elle est analysée par Accardo. […]


Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :