Publié par : oliviertredan | J juillet 2008

Le blogueur est un être réflexif

Le dispositif technique permet le renouvellement permanent des contrats de communication entre différents énonciateurs. C’est une banalité : on utilise un blog pour causer avec d’autres, soit que l’on connaît déjà, soit en espérant qu’un lien lancé sur la Toile à partir de son blog sera repéré et que la personne visée accourera voir comment on parle de lui. D’où l’intérêt de Technorati, intermédiaire entre énonciateurs.

Encore faut-il avoir conscience de son existence, et supposer qu’elle est partagée par l’individu à qui on souhaite s’adresser. C’est un peu ce qui est arrivé lorsqu’Olivier Ertzscheid est venu poster un commentaire. Ce n’était pas mon intention première, mais c’est un bon exemple. Cette pratique est sans doute couramment utilisée par différents blogueurs, ce qui illustre le haut degré de réflexivité dans l’appréhension des outils qui permettent de gérer son trafic : poster un trackback ou un commentaire sur un blog reconnu, c’est attendre à ce qu’on ait des visiteurs en retour.

Soit, mais tout ceci a un goût bien trop rationnel. Cela suppose que nous connaissions tous les leviers qui permettent de gérer sa présence en ligne. Ce n’est sans doute pas aussi simple. Là, où ça coince, c’est que les visiteurs affluent sur son espace de publication et qu’on ne peut a priori en déterminer l’origine. Soit on laisse courir. Soit on se creuse un minimum les méninges et on tatonne, on cherche d’où les gens viennent. C’est ce que je remarque sur un billet : un trafic plus important sur celui-ci, sans raison apparente.

Les lecteurs viennent-ils de Google? Non, pas spécialement. Suis-je lié quelque part? Non, Technorati ne donne rien. Bref, je n’ai pas de réponse, je ne désespère pas de trouver. Ceci-dit, cela me permet de découvrir et de tester de nouveaux outils, tel que Icerocket, autre moteur de recherche.

Bref, faire du blogging, c’est tatonner, bricoler, jouer avec une indétermination, dans la mesure où l’on cherche en permanence à maîtriser notre rapport aux autres, et par là même aux outils qui permettent aux autres d’être présents.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :