Publié par : oliviertredan | J mai 2011

Parution : Ces réseaux numériques dits sociaux, Hermès, n° 59

Facebook, MySpace, Twitter, YouTube, Copains d’avant, Viadeo… Deux tiers des internautes seraient déjà séduits par la nébuleuse « médias sociaux ». Le Web participatif, qui recouvre des dispositifs et des usages fort différents, captive décideurs et commentateurs.

En consacrant ce numéro aux « réseaux socionumériques », derniers nés de ces dispositifs, Hermès prolonge et approfondit la critique du numérique menée par la revue et l’Institut des sciences de la communication du CNRS (ISCC).

Chercheurs de divers horizons disciplinaires et professionnels du Web interrogent le phénomène, en procédant non seulement à une analyse des diverses appellations, souvent trompeuses, mais aussi en replaçant ces sites dans l’histoire des réseaux de communication. Les articles mettent en lumière la reproduction d’activités sociales et l’essor de nouvelles formes de relations. Ils soulignent aussi les compétences requises et les risques associés au développement massif des réseaux socionumériques.

Les formes de lien social et de communication, la visibilité de la vie quotidienne, l’effacement des frontières publiques et privées (caractéristiques de ces dispositifs) sont mises en perspective. Une ouverture internationale permet de mieux comprendre la variété des « arts de faire » avec ces plateformes numériques, aussi bien du côté des particuliers que des entreprises. Car il faut bien apprécier les finalités multiples et les stratégies complexes de ces sites, tantôt amis, tantôt faux amis.

Sommaire

Thomas Stenger et Alexandre Coutant
Introduction

I. RÉSEAUX SOCIAUX OU RÉSEAUX SOCIONUMÉRIQUES

Nicole Ellison
Réseaux sociaux, numérique et capital social (entretien)

Franck Rebillard
Du Web 2.0 au Web2 : fortunes et infortunes des discours d’accompagnement des réseaux socionumériques

Pierre-Jean Benghozi
Économie numérique et industries de contenu : un nouveau paradigme pour les réseaux

Alain Degenne
Retour à l’analyse des réseaux sociaux (entretien)

Emmanuel Lazega et Élise Penalva Icher
Réseaux sociaux et coopération entre concurrents

II. LA VISIBILITÉ DU QUOTIDIEN

Alexandre Coutant
Des techniques de soi ambivalentes

Dieudonné Tchuente, Nadine Baptiste-Jessel et Marie-Francoise Canut
Accès à l’information dans les réseaux socionumériques

Mélanie Dulong de Rosnay
Réappropriation des données et droit à la rediffusion (encadré)

Olivier Le Deuff
Éducation et réseaux socionumériques : des environnements qui nécessitent une formation

Geneviève Jacquinot-Delaunay
« On ne naît pas internaute, on le devient… » (encadré)

Olivier Rampnoux et Valérie-Inés de La Ville
À quel jeu joues-tu sur Facebook ?

Yves Gingras
Liberté des réseaux socionumériques, contrainte des chercheurs (encadré)

III. À LA POURSUITE DU LIEN SOCIAL

Sonia Livingstone, Giovanna Mascheroni et Maria Francesca Murru
Utilisation des réseaux socionumériques par les jeunes européens

Fabien Granjon
Amitiés 2.0. Le lien social sur les sites de réseaux sociaux

Serge Proulx et Mary Jane Kwok Choon
L’usage des réseaux socionumériques : une intériorisation douce et progressive du contrôle social

Brigitte Munier
Du Kula à Facebook : le poids du prestige

Alain Kiyindou
Réseaux socionumériques et solidarité

Groupe de réflexion de l’ISCC sur l’Homme augmenté
Homme en réseau, homme augmenté (encadré)

IV. L’INSTRUMENTALISATION DES RÉSEAUX SOCIONUMÉRIQUES

Thomas Stenger
La prescription de l’action collective

François Heinderyckx
Obama 2008 : l’inflexion numérique (encadré)

Marc Bassoni et Félix Weygand
Les enjeux économiques de la géolocalisation pour les réseaux sociaux numériques

Olivier Fecherolle
Viadeo : réseaux sociaux et networking (entretien)

Olivier Desbiey
La veille technologique à l’ère des médias sociaux. Le cas Twitter (encadré)

Éric Sautedé
Les réseaux sociaux numériques en Chine : une constellation de petits mondes

Mokhtar Ben Henda
Internet dans la révolution tunisienne (encadré)

Myriam Raymond
Chabab el Facebook : the Face of Egypt ! (encadré)

Jacques Perriault
Ingénierie de la connaissance, industrie de la connaissance (encadré)

VARIA

Nicolas Oliveri
La cyberdépendance : un objet pour les sciences de l’information et de la communication

Marc Parmentier
Philosophie des sites de rencontres

Juremir Machado da Silva
La télévision et Internet dans les élections brésiliennes de 2010

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Catégories

%d blogueurs aiment cette page :